environnement, sport

Que vive le Tour de France

Le Tour de France va visiter nos Cévennes lors de l’étape Le Teil / Mont Aigoual, le 3 septembre. Beaucoup exultent, impatients de s’agglutiner sur le bord de la route. Des élu.e.s se congratulent sur la promotion de l’image de notre région et des retombées touristiques.

Pourtant, tout n’est pas si rose, car l’impact écologique de cette course n’est pas dû qu’au public, loin s’en faut. Le Tour de France c’est, surtout, 2 300 voitures suiveuses, des camions techniques (180 transportent la logistique chaque jour, service d’ordre, secours, presse…), des bus qui parcourent
des milliers de kilomètres le long de la « Grande Boucle », des hélicoptères, des avions, sans compter les 10-12 millions de spectateurs qui se déplacent, en camping-cars ou en voitures, pour suivre la course le long des routes et les 18 millions de petits objets jetés par la caravane publicitaire. L’empreinte écologique du Tour de France est énorme !

Mais, le Tour de France, c’est, surtout, une entreprise, un business rentable. Amaury Sport Organisation (ASO, 233 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2018 – 294 salariés) est un organisateur d’événements sportifs français gérant notamment le Tour de France, Liège-Bastogn-Liège, Paris-Roubaix, Paris-Nice, le Rallye Dakar, le Marathon de Paris, l’Open de France et le Roc
d’Azur, etc, ASO fait partie du groupe de presse Amaury qui possède le quotidien sportif L’Équipe.Mais, le Tour de France, c’est, surtout, une entreprise, un business rentable. Amaury Sport Organisation (ASO, 233 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2018 – 294 salariés) est un organisateur d’événements sportifs français gérant notamment le Tour de France, Liège-Bastogn-Liège, Paris-Roubaix, Paris-Nice, le Rallye Dakar, le Marathon de Paris, l’Open de France et le Roc
d’Azur, etc, ASO fait partie du groupe de presse Amaury qui possède le quotidien sportif L’Équipe.

Cet événement sportif au chiffre d’affaire de 150 millions d’euros pour l’ASO et de 348 millions d’euros (2019) pour les équipes, utilise, localement, des méthodes plus que douteuses pour les tâches ingrates mais nécessaires (gestion des parkings, remise en l’état des lieux après la course, …).

Concrètement, en Pays viganais où se déroulera la fin de cette 3ème étape, 5 collectivités territoriales (région, département, communauté de communes du Pays viganais et Aigoual, mairie Val d’Aigoual) verseront 200 000€ en mettant leurs mains dans les poches du contribuable.

Une société organisatrice d’événements sportifs basée à proximité du Vigan a été mandatée parcelles-ci pour la gestion logistique de cette fin d’étape. Pour ce faire, elle a contacté des associations locales afin de leur proposer de fournir de la main d’œuvre pour la gestion du public, des parkings, la propreté, … Chaque association qui fournirait de 15 à 20 bénévoles recevrait quelques centaines d’euros.
Par contre le Parc des Causses Cévennes rémunérerait des formateurs pour former certains des bénévoles.

Donc résumons, alors que la société du Tour de France draine des millions d’euros, ponctionnant les finances des collectivités territoriales, des villes étapes et de passage, rémunère les intermédiaires assurant la logistique, elle ou son mandant demandent aux collectivités territoriales de faire appel aux bénévoles d’associations pour gérer les parkings et autres lieux sur le trajet du Tour de France.

Pour répondre aux besoins en terme d’accueil, de gestion et d’évacuation des déchets, nous ne concevons qu’une solution, le recours à l’emploi salarié. D’autant plus que parmi ces « bénévoles » recrutés se trouvent des jeunes en situation de précarité pour qui une journée de travail rémunérée représente leur budget d’une semaine.

En poussant le trait, on peut dire que l’ASO (par l’intermédiaire des collectivités se déchargeant sur une entreprise) fait travailler de manière illégale des bénévoles en versant gracieusement des miettes
aux associations dont ils sont adhérents.

Serait-ce l’instrumentalisation de la vie associative par les collectivités territoriales ?
Les collectivités territoriales à l’origine de cette initiative, demandent aux associations participantes de se conduire comme un employeur faisant travailler des personnes au noir.
En acceptant, ces associations feront réaliser par des bénévoles un travail non déclaré qui aurait du l’être, effectué et rémunéré par des personnes pour qui cet apport salarial serait le bienvenu :
• qui assurera les boissons et les repas ?
• le bénévole sera t-il couvert par l’assurance de l’association en cas de sinistre ? L’assurance acceptera t-elle de couvrir un sinistre important, cette activité ne faisant pas partie de l’objet social des associations ?

Le Tour de France, vitrine de l’usage des drogues :
Sous l’exploit sportif, l’usage des drogues, du pot belge à l’EPO, dans le peloton et l’alcool sur le bord de la route.
Il n’y a rien d’exemplaire dans ces exploits sportifs remplaçant la pratique d’un sport par une caravane publicitaire massive précédant des « surhommes » parfois dopés.

Pour conclure, le Tour de France, est encore un avatar du monde d’hier que nous ne souhaitons plus pour demain et pour éviter de pallier ses nuisances, ne doit-il pas tout simplement être supprimé ?
Comme par ailleurs beaucoup d’événements organisés par Amaury Sport
Organisation.
D Bertaux
B Hérail

Sources :
www.consoglobe.com/le-vrai-impact-ecologique-du-tour-de-france-cg http://www.economiematin.fr/news-caravane-tour-de-france-etapes-business
https://www.sportune.fr/business/tour-de-france-2019-les-budgets-de-toutes-les-equipes-de-la- grande-boucle-214193
L’annuaire du dopage par course – 26 MAI 2020
http://www.cyclisme-dopage.com/annuaire/annuaire-par-course.htm
Rôle des produits dopants utilisés dans le cyclisme –
http://controverses.mines-paristech.fr/public/promo15/promo15_G11/www.controverses- minesparistech-3.fr/_groupe11/role-des-produits-dopants-utilises-dans-le-cyclisme/index.html
2020 – Liste des substances et méthodes interdites
https://www.wada-ama.org/fr/content/liste-des-interdictions

Bertaux

Bertaux

2 Comments

Franck Legendre
Franck Legendre

hello

sans compter toutes les détritus qu’il faudra ramasser
après le passage du tour et des touristes… grrrrr

Reply
mazars
Henri MAZARS

Le Tour de France est le 3eme événement sportif en diffusion télévisée dans le monde après les jeux olympiques et la coupe du monde de football qui ont un rythme de 4 ans. Il est le spectacle sportif qui attire le plus de spectateurs assistant à la compétition. Son originalité est que,soit au bord des routes soit devant la retransmission en direct sur des chaînes publiques,le spectateur ne paie rien puisqu’il n y a pas de billetterie.
Quand on connaît les prix des billets pour les championnats de sports collectifs(rugby, foot, hand basket etc…) et les tournois de sport individuel(tennis,athlétisme,golf ,bouvine,natation etc…) et le prix des abonnements TV pour les disciplines les plus cotées, il faut reconnaître que le Tour de France permet à toutes les familles de passer un moment de loisir estival.
Certes il y a la caravane publicitaire mais connaissez vous un événement sportif qui permet à des syndicats de faire leur pub? C’est pourtant le cas pour les centrales syndicales françaises fidèles de l’épreuve comme CGT et FO qui à mon avis n’ont jamais approché le PSG Qatar,Altrad du rugby ou le Roland Garros des “peoples” pour avoir des espaces publicitaires. Il serait peut-être opportun de rapporter les cas de travail au noir aux véhicules syndicaux de la caravane.
Quant au dopage le cyclisme est certainement le sport qui a fait le plus d’efforts ces dernières années pour l’enrayer. Sport populaire et gratuit il est une cible plus facile que des sports qui représentent des intérêts financiers importants(foot, rugby) ou des vitrines politiques pour certains pays(Chine,Russie,USA etc….) où l’omerta est difficile à franchir
Certes il y aura des déchets mais proportionnellement par rapport à ce que laissent derrière eux ,dans notre région,certains spectateurs des rallyes et les participants aux rave-parties il n’est pas dit que le Tour spectacle familial soit le pire pollueur.
Enfin comment se fait-il que des pays connus pour leur sensibilité écologique comme le Danemark, les Pays-Bas et la RFA fassent le siège des organisateurs pour que le Tour leur rende visite?
Cordialement sans trop de fautes j’espére.

Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *